Si vous ne parvenez pas à lire ce message HTML, vous pouvez consulter notre dernière lettre en ligne à la page

http://www.psynapses.net/conseil/Lettres/Lettre2005-12-20.htm      

 

Lettre d'information 2005-21

 

Excellence en Production Industrielle - ANALYSE, CONSEIL & FORMATION

Information

+33 (0)1 45 79 64 20

Souscrire à la lettre subscribe@psynaps.net

- Inscrivez-vous pour être certain de recevoir systématiquement cette lettre

- ajoutez info@psynaps.net à votre carnet d'adresses dès maintenant

- Faite connaître cette lettre à vos collaborateurs, partenaires, clients intéressés par ces sujets

Ne plus recevoir la lettre:

unsubscribe@psynaps.net

(N° enregistrement CNIL 1084584)

 

Actualités Psynapses

Calendrier Stages et Conférences 2006

http://www.psynapses.net/formation/Pages/calendrier.htm

Attention, une seule session de formation inter-entreprise programmée par cours ce semestre !

 

Janvier 2006 

20 ISAF-HAU1 Les nouveaux systèmes de communications sans fil et leurs applications dans l’industrie
26

61508new

Atelier de discussion des propositions d'évolution de la norme IEC61508Sécurité fonctionnelle et Systèmes Instrumentés de Sécurité -

 

Février 2006 

01 JOG1 Excellence Industrielle
03

RIC2

Gestion et organisation de projet en contrôle industriel

06 MIR1 Bases de la Théorie des Contraintes
27

RIC1

Comprendre la nouvelle approche "Risk Based Approach" de la FDA

28

ISA-EC50c

Vue d'ensemble des systèmes de sécurité instrumentés

Mars 2006 

02 NC Conférence Planification et ordonnancement de la Production
08

ISA-IC55c

Implementing Enterprise/Control Integration Using ANSI/ISA-95 Standards

09

ISAF-JEV3

Spécification fonctionnelle MES avec l' ISA95
10

ISAF-JEV4

Spécification des interfaces ERP/Production avec l'ISA95 et B2MML
13

ROD1

Sélection et démarrage de l'outil MES

20

ISA-IC40c

Vue d'ensemble de la norme ISA-88 "Batch Control"

21

ISAF-JEV1

La norme ISA88 pour la spécification fonctionnelle du contrôle industriel

 

Avril, Mai, Juin, à suivre... 

 


Autres Nouvelles et Manifestations

Joyeux Noël et Bonne Année 2006!

 

Manufacturing, Supply Chain, & Logistics Thought Leadership

1. Enquêtes Benchmarking ARC (obtenez les résultats)

Enquête : Comment Maximiser les Bénéfices de l’Externalisation de la Maintenance

Enquête : Meilleures Pratiques pour la Gestion des Systèmes de Contrôle Distribué Ouverts

Enquête: Meilleures Pratiques pour le Déploiement des Simulateurs de Formation des Opérateurs

Enquête: Défis Economiques pour le Démarrage des Systèmes de Contrôle et les FAT

2. Tendances de l'industrie :

 

3. Nouvelles des Entreprises :

Rapport De Terrain : Rockwell Automation Fair

L’éditeur de Logiciel Lean Manufacturing eBots Devient Ultriva

Rapport De Terrain : SAP 2005 Industry Analyst Summit

Briefing: La Position de RedPrarie sur l'Implémentation de Système de Gestion de Main d’Oeuvre

Briefing: Oracle et Logiciels Lean

ITA Group d'ITA Holdings Devient Wizcon Systems

Open Applications Group et ISA-SP95 Annoncent l'Intention de Converger les Normes

Briefing: Logiciels Logistiques

4. Acquisitions & Partenariats :

Honeywell Complete l'Acquisition d'UOP LLC

ABB Vend son Affaire de Simulation de Formation d'Opérateur

Epicor Annonce l'Acquisition de CRS Retail Systems

TCS et SAP Livrent des Solutions de Fabrication Adaptative

 

5. Nouvelles des produits :

ClearOrbit Offre une Mise à Jour de la Suite basée Internet de Collaboration Globale de Fournisseur X.PC

Citect Lance Ampla V2.2

Schneider Electric Annonce un Nouveau MCC avec Connectivité Ethernet

Zarpac Lance la version 7.0 de ZPI avec des Outils P&G

Wonderware Lance La Nouvelle Application Industrielle

Apriso Corporation Annonce FlexNet Version 9.3

Tagsys présente sa méthodologie de déploiement des solutions RFID

Intentia Lance la Nouvelle Solution OneBox ERP pour le Marché SME

ICS Triplex ISaGRAF Lance ISaGRAF 5.0

GE Fanuc Automation lance Proficy™ Machine Edition Version 5.50

 

6. Etudes ARC :

CROISSANCE GLOBAL MOYENNE DE 6% DU MARCHÉ SNCC JUSQU'À 2009

L'ARCHITECTURE POUR L'ENTREPRISE DE FABRICATION DE NOUVELLE GÉNÉRATION

LE MARCHE MONDIAL D'EXÉCUTION DE LA CHAÎNE LOGISTIQUE DOIT CROITRE DE PLUS DE 9% ANNUELLEMENT

LA CPM POUR LE MARCHÉ DES PROCESSUS DE FABRICATION DOIT CROITRE DE PRESQUE 12% ANNUELLEMENT

LE MARCHÉ MONDIAL DES SYSTÈME D'AUTOMATION DE BATIMENT VA DEPASSER LES $25 MILLIARDS

LA VISIBILITÉ ET LE CONTRÔLE DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE TIRENT LA CROISSANCE DU MARCHÉ TMS

 

Les lettres d'information ARC sont lues par 60,000 professionnels dans le monde. N'hésitez pas à faire suivre à vos collègues. Chacun peut s'abonner librement à l'original en anglais de cette lettre sur le site de l'ARC http://www.ARCweb.com


 


1. Enquêtes Benchmarking ARC (obtenez les résultats)

30/11/2005 - 7347 Enquête : Comment Maximiser les Bénéfices de l’Externalisation de la Maintenance

Le développement des meilleures pratiques pour la gestion des actifs et la tierce-maintenance deviennent plus significatives à mesure que les opérations se relient aux processus de gestion en temps réel. Les problèmes tels que les critères de sélection du fournisseur et du modèle de livraison, l'adoption de nouvelles technologies, la décision de recourir à l’externalisation et la réduction des risques sont essentiels pour maximiser les profits.

Ceux qui compléteront cette enquête obtiendront les résultats gratuitement. Vous aurez une meilleure compréhension des meilleures pratiques pour la gestion des actifs et les programmes et technologies de tierce-maintenance. Votre anonymat est assuré, et votre identification personnelle ne sera pas divulguée. Les résultats seront agrégés et inclus dans l'étude de marché d'ARC. Pour accéder à l’enquête, cliquez sur le lien: www.arcweb.com/ss2/wsb.dll/ARC/outsourcingmaintenance.htm

17/11/2005 – 7276 Enquête : Meilleures Pratiques pour la Gestion des Systèmes de Contrôle Distribué Ouverts

Le but de cette enquête est de mieux comprendre comment les fabricants globaux d'industrie de process gèrent la maintenance de leurs systèmes de contrôle distribués. L'accent est mis sur les systèmes modernes, " SNCC ouvert" plutôt que des systèmes plus anciens qui présentent leurs problèmes spécifiques de maintenance. Cette enquête est conçue pour capturer des pratiques courantes et de futurs projets pour aider à identifier les meilleures pratiques dans la maintenance des SNCC.

Qui devrait prendre cette enquête ? Les fabricants qui utilisent actuellement la technologie SNCC, ou qui ont des programmes de migration en cours. Merci de répondre aux questions à partir de votre perspective. Les fabricants, leurs fournisseurs, les OEMs et les intégrateurs sont bienvenus dans cette enquête. Tous les participants recevront une copie GRATUITE des résultats. . Pour accéder à l’enquête, cliquez sur le lien: www.arcweb.com/ss2/wsb.dll/ARC/DCSmaint.htm

16/11/2005- 7258 Enquête: Meilleures Pratiques pour le Déploiement des Simulateurs de Formation des Opérateurs

Tandis que les entreprises manufacturières deviennent plus complexes, les systèmes d'automation et les applications avancées continuent à devenir plus sophistiqués. Il est de plus en plus important de préparer les personnels exploitants à exécuter leurs fonctions sans faute, que le processus soit stable ou en transition.

Le but de cette enquête est de mieux comprendre de la façon dont les fabricants globaux d'industrie de process forment leurs personnels exploitants afin de s'assurer qu'ils sont préparés pour des situations normales aussi bien qu'anormales dans les environnements manufacturiers. Cette enquête est conçu pour capturer comment les entreprises justifient, utilisent, et dérivent la valeur de leurs Simulateurs de Formation d'Opérateur (OTS - Operator Training Simulators).

Ceux qui complètent cette enquête obtiendront les résultats gratuitement. Vous aurez une meilleure compréhension des OTS. Un sommaire graphique des résultats sous PowerPoint sera envoyé à ceux qui complèteront l'enquête pour début décembre. Votre anonymat est assuré, et votre identification personnelle ne sera pas communiquée. Les résultats seront agrégés et inclus dans l'étude de marché d'ARC. Pour accéder à l’enquête, cliquez sur le lien: www.arcweb.com/ss2/wsb.dll/ARC/OTS.htm

12/15/2005 - 7391 Enquête: Défis Economiques pour le Démarrage des Systèmes de Contrôle et les FAT

L'évolution, la globalisation et les pressions pour la conformité des systèmes de contrôle forcent les entreprises à considérer plus attentivement la validation avant le démarrage. La capacité et la polyvalence de ces plateformes multidisciplinaires élargissent rapidement, rendant impératif le test exhaustif des E/S et des automatismes, l’exécution des Tests de Recette en Usine (FAT), et la formation des opérateurs.

Le but de cette enquête est de développer une compréhension de la façon dont les fabricants, les OEM et les fournisseurs examinent globalement les systèmes de contrôle pour s'assurer qu'ils fonctionneront dans des situations normales et anormales dans les environnements manufacturiers. Cette enquête est conçue pour capturer les pratiques des entreprises pour examiner et valider les E/S et la logique d’automatisme, pour exécuter les FAT et former les opérateurs.

Tous les participants recevront une copie gratuite des résultats. Vous en retirerez une meilleure compréhension des défis économiques pour le Démarrage des Systèmes de Contrôle et les FAT.

Votre anonymat est assuré, et votre identification personnelle ne sera pas communiquée. Les résultats seront agrégés et inclus dans l'étude de marché d'ARC. Pour accéder à l’enquête, cliquez sur le lien : www.arcweb.com/ss2/wsb.dll/ARC/ControlStartupFAT.htm

 


2. Tendances de l'industrie :


3. Nouvelles des Entreprises :

11/30/2005 - 7362 Rapport De Terrain : Rockwell Automation Fair

Par Craig Resnick, ARC Advisory Group

Rockwell Automation a tenu sa 14ème Exposition annuelle d'Automation du 16 au 17 novembre 2005 à St Louis, Missouri, établissant un nouveau record d'assistance pour cet événement avec 14.000 participants. L’Exposition d'Automation est un forum éducatif avec une exposition commerciale qui offre 50 sessions techniques, manipulations en laboratoire, réunions de groupes d'utilisateurs et 150 présentations de solutions et produits par Rockwell Automation et ses Partenaires et Fournisseurs de Solutions.

Précédant l'événement, se tenait le 15 novembre Manufacturing Perspectives, une session interactive d'une journée avec les médias d'automation globaux. Parmi les orateurs figuraient l'ancien gouverneur du Michigan, John Engler, Président et Chief Executive Officer de National Association of Manufacturers et William Taylor, Président et Chief Executive Officer de Mercedes-Benz U.S. Le CEO de Rockwell Automation, Keith Nosbusch a fait un discours sur l'état de l'entreprise présentant une situation financière forte et des perspectives favorables pour le futur. Nosbusch a insisté sur la focalisation de l'entreprise à assister ses clients pour une plus grande prospérité et pour devenir globalement concurrentiels par une culture conduite par les résultats. Sujeet Chand, Senior vice-Président de la Technologie Avancée et Chief Technical Officer, a présenté les perspectives de Rockwell Automation sur les cinq technologies qui piloteront le futur de la fabrication. Six sessions ont été également tenues, chacune présentant un client de Rockwell Automation partageant sa réussite sur les applications, telles que l'information à travers l'usine, la maintenance stratégique, le contrôle intelligent des moteurs, et les mandats de fabrication dans l'agroalimentaire.

Le 15 novembre également se tenait la conférence du Groupe des Utilisateurs des Solutions Process. Pour sa 4ème année, la participation a atteint 325 personnes, en augmentation de 50 personnes depuis la première année. Les participants sont venus de plus de 15 pays et les orateurs de plus de 7 pays. L'événement est animé par les clients avec 95% d’orateurs externe à Rockwell Automation. Il continue à être un forum excellent et essentiel pour le partage des idées, des expériences et de la connaissance, comme le démontre sa croissance continue. Roman Havriliak, de Pfizer Global Manufacturing, a présenté un excellent discours d’ouverture sur les étapes principales pour amener la stratégie globale MES du concept à la réalité et les obstacles rencontrés. Des ateliers ont permis aux utilisateurs d’exprimer la priorité de leurs besoins en termes de demandes de développement des produits au senior management de Rockwell Automation. Au cours des deux journées, 22 présentateurs en quatre sessions ont apporté des informations précieuses de différents points de vue sur les meilleures pratiques, l'architecture d'automation, la conformité réglementaire, le MES, l'utilisation des normes, les justifications de projet et les expériences de gestion, parmi d'autres sujets demandés par les utilisateurs.

Rockwell Automation poursuit ses efforts pour fournir à l'Industrie Automobile les dernières technologies émergentes dans la sécurité, le contrôle et les infrastructures basées sur les normes des machines. Il présentait une ligne très complète de produits de sécurité, comme le nouvel automate à sécurité intégrée GuardLogix, ou la technologie de sécurité de réseau CIPSafe. Face à la priorité très significative pour le secteur automobile de la sécurité des machines, les dernières offres de Rockwell Automation dans ce domaine sont bien accueillies, et elles sont déjà déployées sur les chaînes de production des fabricants de voiture.

Les 150 solutions et produits exposés étaient répartis par thèmes. Les Composants Essentiels consistent en comment une myriade de différents composants d'automation, boutons-poussoirs capteurs et contacteurs jouent un rôle principal dans les solutions d'automation hautement complexes, avec un accent sur l'architecture intégrée, le contrôle intelligent des moteurs, l'interface d'opérateur, les capteurs et les commutateurs, la connectivité, et la logique. La Maintenance Stratégique implique les entreprises mettant à profit les outils d'utilisation d'actifs pour améliorer la performance de fabrication, à l'aide des outils de maintenance prédictive pour améliorer l'OEE, transformant la maintenance en centre de profits, utilisant les indicateurs de la maintenance pour justifier l'investissement d'automation, améliorant le ROI par la collaboration de l'ingénierie et de la maintenance, et l’utilisation de l'information d'atelier pour améliorer la prise de décision. Les nouveaux produits et solutions de maintenance incluent la suite d'outils RepairTrak pour suivre l'utilisation des circuits électroniques, les analyses de défaillances et les produits au cours du processus de réparation. A été également annoncée une suite étendue de services basés sur les conditions avec l'ajout de capabilités de thermographie infrarouge, ainsi des additions au programme RAAMP, tel que les services de réparation mécanique et de suivi RFID du magasin. Enfin, une extension de la ligne Allen-Bradley XM Series de modules de protection des machines et de surveillance de condition a été annoncée, comprenant le Moniteur de Vibration de Machine XM-720, le Moniteur Global de Vibration XM-160 et le Module d'Axe Absolu XX-121A.

L'Information d'Usine traite des projets de Rockwell Automation pour l’extension de son système d'information d'usine qui inclut l'extension de son offre de système d'exécution de fabrication (MES), le déploiement d’une architecture orientée service (SOA) et le rapprochement des offres de produits logiciels de l'entreprise dans une suite intégrée simple sous le nom de logiciel FactoryTalk de Rockwell Software. Les disciplines de production de FactoryTalk incluent la Performance et la visibilité, la Gestion de Production, la Gestion des Actifs, la Qualité et la Conformité, la Gestion des Données, et la Conception et la Configuration. Une part clé de l'exposition était la démonstration des solutions de logiciel de gestion de fabrication Datasweep Advantage pour des industries telles que la pharmacie, le semi-conducteur, l'automobile et les appareils médicaux. Rockwell Automation a annoncé lors de l'exposition l'acquisition de Datasweep et le futur changement des noms des produits Advantage au sein de la suite FactoryTalk. Le Contrôle Intelligent de Moteur implique des solutions concernant la protection du moteur, l’amélioration de performance du moteur, l’utilisant d’outils communs pour simplifier l'utilisation et la programmation des contrôles de moteur, répondre aux initiatives de sécurité, améliorer le contrôle de production via les réseaux modulaires, communiquant via DeviceNet, EtherNet/IP et d’autres réseaux ouverts, et augmentant l'efficacité énergétique via les variateurs et la surveillance et le contrôle d'énergie basé sur le web.

L'Architecture de Gestion de Réseau présente une démonstration des standards de réseau Ethernet et Common Industrial Protocol (CIP). Le protocole CIP est le protocole du niveau supérieur pour les réseaux DeviceNet, ControlNet et EtherNet/IP. Motion CIP, une initiative stratégique de l'Association des Fournisseurs de DeviceNet Ouverte(ODVA) était à l’honneur pour créer une solution distribuée de contrôle de mouvement basée entièrement sur l'EtherNet/IP. Elle inclut la connectivité contrôleur-à-contrôleur et contrôleur-au-variateur ainsi que la synchronisation d'axe-à-axe. Le contrôle servomoteur avec une synchronisation de jitter de +/-100 nanosecondes sur une architecture de réseau plate Ethernet standard non modifié et un environnement commun de configuration et de programmation a été démontrée. La sécurité d'atelier incorpore le logiciel RSAssetSecurity de Rockwell, qui sont de nouveaux logiciels et services d'évaluation qui authentifient et autorisent l'accès de l'utilisateur aux opérations et à l'information commerciales dans l'atelier. RSAssetSecurity met en profit les services de FactoryTalk utilisés dans d'autres applications logicielles Rockwell pour la gestion centralisée des politiques de sécurité à travers le système en référençant les étiquettes, les serveurs de données, les réglages de sécurité et toute autre information des multiples sources de données. Cette information est disponible par un service de consultation sur toutes les applications logicielles dans un système d'automation. Les particularités incluent le contrôle d'accès en vision directe, le contrôle d'accès basé sur le rôle, l'intégration avec la sécurité Windows et le support de la signature unique.

Un Futur plus Sûr concerne l'intégration de la sécurité dans le contrôle standard :

- GuardLogix, avec une architecture de sécurité à deux processeurs et un niveau de sécurité fonctionnelle intégré SIL 3;

- un Scanner de sécurité DeviceNet qui permet à un GuardPLC d'envoyer et recevoir l'information de sécurité et de contrôle sur un réseau unique DeviceNet et sui est certifié TÜV jusqu'aux applications SIL 3 catégorie 4;

- les servovariateurs Kinetix 6000 et 7000 avec GuardMotion avec capabilité hors couple qui désactive la sortie variateur, certifiés par le TÜV pour répondre aux exigences EN-954-1 catégorie 3 et IEC-61508 SIL 3.

- CIP Safety, une extension de Common Industrial Protocol (CIP), permettant la communication du processus complet d'automation, incluant les données de sécurité, sur un réseau standard

Le Mouvement Intégré comprend plusieurs nouvelles solutions telles que :

- CompactLogix 1768-L43 pour contrôler jusqu'à quatre axes de mouvement ;

- les servovariateurs Kinetix 7000 et 6000 avec une puissance de 15 à 150 kilowatts,

- la technologie de sécurité GuardMotion

- l'interface SERCOS;

- les Actionneurs Linéaires Intégrés MP Series qui sont des actionneurs électromécaniques à tige qui combinent un moteur, un actionneur à vis sans fin, et un dispositif de rétroaction absolu à haute résolution dans une unité unique avec diagnostic intégré pour surveiller le statut de l'actionneur et l'information concernant les intervalles de lubrification, les tâches de maintenance et les activités de l'actionneur .

Quelques-uns des Partenaires Globaux et Fournisseurs de Solutions majeurs de Rockwell Automation ont fait des annonces importantes durant l’exposition. Cisco Systems a annoncé qu'il a accru son engagement pour le support d'EtherNet/IP pour l'automation et l’information d'usine en devenant membre fondateur d'ODVA. L'engagement de Cisco inclut également le développement de normes de sécurité destinées aux systèmes de contrôle d'automation incluant des contrôleurs d’atelier, des interfaces homme machine, des entrainements à vitesse variable, de l'identification automatique, des postes de travail infomatiques industriels et des logiciels associés. Ces solutions seront conformes aux normes d'authentification de sécurité IEEE 802.1x, permettant aux dispositifs connectés de s'autoriser sur le réseau. Cisco continuera également à promouvoir l’adoption de la norme Power over Ethernet (PoE) basé sur IEEE 802.3af en livrant des commutateurs PoE, téléphones IP et des points d’accès sans fil de fabrication conforme à 802.3af.

Online Development a présenté son Module de Transaction d'Entreprise xCoupler qui supporte des échanges de données de fabrication et de traitement bidirectionnel à 2 niveaux entre les dispositifs d’atelier tels que les capteurs, actionneurs ou robots connectés à ControlLogix et les systèmes d'entreprise. Les interfaces de communication serveur incluent IBM WebSphere MQ et DB2,Oracle, et Microsoft SQL. Des outils Configuration éliminent la nécessité d'écrire des pilotes de logiciels d'entreprise pour communiquer avec l’atelier.

ProSoft Technology a présenté son nouveau Module Maître PROFIBUS DPV1 pour la connectivité de ControlLogix aux esclaves PROFIBUS DP. Le module agit en tant que scanner de réseau PROFIBUS, assurant un transfert de données cycliques d'entrée et de sortie entre les dispositifs PROFIBUS et les tables de mémoire ControlLogix par le fond de panier. ProSoft a également sorti les passerelles sans fil ProLinx Plus, qui utilisent le Protocole Sans fil ProSoft pour permettre le partage des données "over-the-air" entre les réseaux et protocoles industriels différents. Les passerelles sans fil ProLinx 6000 permettent de se connecter sans fil aux divers dispositifs de terrain et partager les données de processus et de statut de réseau. Les passerelles sans fil ProLinx Plus utilisent une carte sans fil de réseau 802.11b.

 

12/2/2005 - 7356 L’éditeur de Logiciel Lean Manufacturing eBots Devient Ultriva

eBots, un éditeur de logiciel lean manufacturing , a changé son nom en Ultriva. Il a récemment résur pied un financement de série A de $4 million. Ils se lancent à présent vers une plus marge audience et élargissent leur ligne de produit.

Les produits seront renommés Ultriva Electronic Kanban et Ultriva Lean Scheduling. Ultriva Kanban électronique facilite les processus de réapprovisionnement pilotés par la consommation, réduit les ruptures de stock et abaisse les niveaux de stock. Ultriva Lean Scheduling complémente la capabilité de réaprovisionnement d'Ultriva Electronic Kanban en optimisant les programmes de production en temps réel autour des dates demandées par les clients. Ces solutions raccourcissent les temps de cycle, améliorent la performance de livraison à temps et réduisent le coût global de fabrication.

Commentaire de Ralph Rio, ARC Advisory Group, "Ultriva, avec ses fonctions kanban électroniques, adresse le marché rapidement croissant des logiciels lean manufacturing. Lean est la méthodologie primaire d'amélioration utilisée dans les industries discrètes, et nous continuons à être impressionnés par les économies substantielles de stock et les réductions des ruptures de stock que les clients d'Ultriva retirent de leur expérience Lean. Ultriva est clairement positionné pour un élan de croissance."

 

12/7/2005 - 7387 Rapport De Terrain : SAP 2005 Industry Analyst Summit

Par: Robert Mick, Steve Banker, et Dick Slansky, ARC Advisory Group

SAP Architecture l'Industrie

SAP a tenu Industry Analyst Summit 2005 à Las Vegas, présentant un rapport sur les progrès et l'introduction récente à la prochaine phase de la stratégie NetWeaver. Le thème était "Architecturer l'industrie", c’est à dire le tissage de SAP, des clients et des partenaires formant un écosystème pour une co-innovation basée sur l'Architecture de Service d'Entreprise SAP NetWeaver.

Un élément clé est le positionnement de NetWeaver en fondation pour les Plateformes de processus d'Entreprise (BPP), et l’hypothèse qu’il sera la plateforme d'unification pour l'écosystème industriel. Une des différences primaires entre NetWeaver plateforme d'intégration et BPP est l'accent sur le Registre de Services d'Entreprise SAP. Le registre contiendra non seulement la définition des services mais également la définition des processus d'entreprise qui utilisent ces services. Les services sont implémentés en tant qu’objets de gestion. Selon le projet SAP de co-innovation, les clients, les partenaires et SAP collaborent pour créer divers éléments réutilisables. SAP a aligné une longue liste de partenaires pour y participer, et le projet sera déployé en 2006, en débutant par la finalisation par SAP d'un ensemble de base de composants de gestion avec les services associés.

SAP a utilisé un nouveau modèle à six anneaux fait d'initiatives économiques pour décrire l'équilibre entre la productivité et l'innovation avec des services associés. Ce modèle fournit un contexte pour annoncer l'intention de SAP de créer un BPP pour chaque industrie principale ciblée. Le projet est de rassembler les ISV et les clients pour définir comment procéder, le but étant de créer des services spécifiques par industrie, laissant seulement une mince couche pour l’orchestration par SAP, les partenaires ou les clients pour la création de processus, solutions et applications économiques différenciées. On en attend flexibilité, retours rapides et coûts réduits.

L'interface utilisateur a suscité une attention considérable au sommet. SAP a changé sa stratégie de portail vers un ciblage de l'expérience actuelle de l'utilisateur. Il peut encore s’agir du portail, mais fréquemment de cibler l'environnement Microsoft Office, principalement Exchange et Excel. En effet SAP et Microsoft ont précédemment annoncé Mendicino, qui amène le contenu SAP dans Microsoft Office et qui sera déployé au début de l'année prochaine. La facilité d'utilisation et la performance sont les exigences clés du développement.

Bien que la plupart des présentations principales traitaient des sujets relatifs aux entreprises avec des processus complexes, les grandes entreprises en général, une attention accrue était portée sur les petites et moyennes entreprises. Au début de l'année SAP a dévoilé sa stratégie SMB, et un rapport sur son état d'avancement a été présenté. SAP considère toujours le développement d'une chaîne solide de partenaires comme son plus grand défi et sa première priorité. Les planifications du produit et les avancements sont modestes et visent à rendre les partenaires plus efficaces en permettant de plus grands volumes et en répondant aux besoins des utilisateurs SMB. Etant donné la taille du marché SMB et la concurrence intense, il est probable que SMB sera le sujet principale l'année prochaine, une fois que les fondamentaux auront été traités, mais ce n’est pas une mince affaire.

SAP a relevé le défi en travaillant sur ce que pourrait être un SOA, et il y a clairement du progrès. Pourtant, l'industrie en est aux toutes premières étapes de la transition vers une architecture orientées service, et comme SAP l’a dépeint dans sa vision, il est de plus en plus évident que les utilisateurs sont confrontés à des décisions difficiles pour mener cette transition. Il y a la transition des modules des produits traditionnels aux processus et aux applications basées service, la transition des interfaces utilisateur, la migration des entrepôts de données, le remplacement des plateformes d'intégration existantes, la gestion des milliers de services potentiels, les décisions sur la granularité du service, parmi tant d'autres. Ceci peut parfois sembler insurmontable pour quelques grandes entreprises avec un des systèmes d’information complexes, mais sans un tel changement, les budgets réduits pour l'innovation rendraient ces entreprises non compétitives.

 

12/7/2005 - 7388 Briefing: La Position de RedPrarie sur l'Implémentation de Système de Gestion de Main d’Oeuvre

Par Steve Banker, ARC Advisory Group

RedPrairie a récemment partagé ses projets d'améliorations sur DLx Labor avec ARC et a souhaité obtenir mon avis. Nous avons eu une discussion intéressante sur les différentes approches pour élaborer un Système de Gestion de la Main d’œuvre (LMS) solide et la position de RedPrairie sur ces points.

Les solutions de Gestion de Main d’œuvre sont conçues pour définir des cibles granulaires pour le temps nécessaire à une personne pour accomplir une activité particulière et ensuite mesurer la performance du personnel. Il y a quelques années, ARC a interviewé une vingtaine de clients RedPrairie qui utilisaient la solution Travail DLx. Une grande majorité a rapporté une période de retour sur investissement de moins d'un an et ont le sentiment que cette application les a rendu beaucoup plus concurrentiel dans leurs opérations logistiques.

La première différence philosophique dans l'approche de Gestion de Travail concerne la façon dont les cibles devraient être développées. Il y a quatre méthodes de base : estimations, données historiques, étude de temps, ou l'utilisation d’un système des temps prédéterminés. Les deux premières approches ne sont pas robustes et ne méritent pas davantage de discussion.

La méthode d'étude de temps est en faveur chez Kurt Salmon Associates (KSA) et implique fondamentalement d'avoir un ingénieur industriel à suivre les personnels pendant qu'ils accomplissent leurs tâches avec un chronomètre. Avec chaque observation, l'ingénieur doit prendre une décision subjective sur les niveaux de compétence et d'effort démontrés par la personne. Par exemple, cette personne était totalement compétente mais travaillait seulement à un niveau d'effort de 80 pour cent. Un calcul simple fixe alors la cible. Ceci est répété avec un certain nombre de personnes pour trouver une cible "juste" pour toutes les personnes. Une cible juste reflète l'idée qu'une personne avec les bonnes qualifications, travaillant à un rythme normal, devrait atteindre 100 pour cent de sa cible sans devoir se précipiter.

Des Systèmes de Temps Prédéterminés sont basés sur de plus grandes études scientifiques qui ont été réalisées. Les temps dérivés ont été obtenus en observant un grand nombre de personnels à travers une grande variété d'industries exécutant leurs activités. Les personnels ont été observés avec une camera pour calculer le temps nécessaire pour faire de petits mouvements. Ces petits mouvements peuvent s'agréger en plus grandes activités et les cibles peuvent être fixées.

RedPrairie est un partisan du Système des Temps Prédéterminés. Ils soutiennent que cette méthode est plus précise (elle est basée sur plus d'observations), moins indiscrète (les gens ne sont pas suivis avec un chronomètre), plus flexible (quand les tâches changent en raison du nouvel équipement ou des processus il est plus facile d'utiliser des normes de temps pour changer la cible que d'entreprendre une nouvelle étude), et plus rentable.

Si c'était mon entrepôt, je ne serais pas un puriste. Je me pencherais vers des normes de temps prédéterminées pour 80 à 90 pour cent des cibles, mais pour des tâches plus complexes, comme une poste de Service à Valeur Ajoutée, j'utiliserais les deux méthodes pour comparaison. Je crois également qu'il aiderait à rassurer les personnes par des cibles raisonnables s’ils observent qu'un chronomètre est utilisé pour régler certaines cibles.

Le deuxième souci est de définir des cibles pour un nouvel employé. Devrait-on s'attendre à ce qu’un nouvel employé travaille à 100 pour cent le premier jour ou une cible inférieure devrait-elle être définie pour tenir compte d'une courbe d'apprentissage? KSA fixe des cibles inférieures basées sur une courbe d’apprentissage. RedPrairie prétend qu'une personne travaillant à vitesse moyenne devrait pouvoir atteindre le 100 pour cent dès le premier jour.

Là encore, je ne suis pas un puriste sur cette question. De mon point de vue, la courbe d'apprentissage dépend partiellement de l'environnement. En général, pour la plupart des activités dans un entrepôt, je ne crois pas que la courbe d'apprentissage soit forte. Exploiter un équipement, tel qu’un chariot élévateur, a une courbe d'apprentissage plus forte. Dans les usines, parce que les équipements sont plus complexes, l'argument de la courbe d'apprentissage a plus de mérite.

Même dans une usine, je ne suis pas sûr que le système devrait fixer une cible de 75 percent pour cette personne. Pourquoi ajouter cette complexité dans le système? Je serais plus à l’aise de dire qu'a la fin de la première semaine, on devrait opérer à 100 pour cent avec surveillance par les contremaitres de l'amélioration pour cet employé.

Le sujet final implique la Fatigue et le Retard des Personnels. KSA pense qu’à mesure que le personnel travaille dans la journée, les normes devraient être graduellement réduites en raison de la fatigue. RedPrairie est contre l'utilisation de la prise en compte de la Fatigue et du Retard du Personnel.

Je me penche du côté de RedPrairie. J'ai été dans des entrepôts utilisant un LMS robuste (à mon avis les études de temps et les systèmes de temps prédéterminés sont robustes) et les manager se plaignaient que les personnels se pressaient le matin pour accomplir leurs tâches et ensuite effectuaient moins de travail dans les dernières heures (il passaient alors leur temps à discuter avec leurs compagnons). A mon avis pour une personne en bonne santé travaillant pendant les huit heures de son poste, ces cibles ne devraient pas être un problème, sauf s’ils ont participé à une soirée ou ont regardé la télévision tard la nuit précédente.

Ceci est également démontré par les organisations qui ont mis en place un système de prime. Ces organisations attendent typiquement plusieurs mois que chacun atteigne 100 pour cent (la plupart estiment que la personne travaille en moyenne à environ 65 à 70 pour cent de norme au moment de la mise en place du système). Ils introduisent alors des incitations. Si une personne travaille au-dessus de 100 pour cent, elle reçoit une prime. Il n'est pas rare pour ces entrepôts de travailler à 105 pour cent ou plus de la norme pour tout le personnel.

Le débat autour du LMS est intéressant, mais probablement pas particulièrement importante. Qu'importe si l'approche de RedPrairie ou de KSA est légèrement meilleure quand les gains globaux de productivité d'un LMS robuste sont si élevés?

 

12/7/2005 - 7370 Briefing: Oracle et Logiciels Lean

Par Ralph Rio, ARC Advisory Group

Oracle a entretenu ARC sur leurs fonctions pour supporter le Lean Manufacturing. Quelques supporters traditionnels du Lean ont un préjugé contre l’utilisation des technologies informatique. Toutefois, ARC a constaté que, a mesure que le programme Lean d'un fabricant se met en place, le logiciel devient impératif pour assurer une bonne gestion du programme. Ainsi, c'était avec grand intérêt que nous avons écouté Oracle - en particulier du fait qu’ils sont connus comme un fournisseur de « système poussé » ERP traditionnel offrant un support au « système tiré » Lean.

Oracle a commencé avec une revue de la stratégie pour appliquer le Lean à l’informatique - éliminer la perte dans le déploiement et l'utilisation des systèmes informatiques. Pour ceux versé dans les 7 formes de perte (surproduction, attente, transfert, traitement, inventaire, mouvement, qualité), elles sont un bon exemple pour une architecture bien intégrée qui réduit au minimum la duplication des données. C'est un facteur à considérer quand un utilisateur d'Oracle évalue une solution Lean d’un fournisseur séparé "best-of-breed".

Cependant, ARC recommande que la première attention d’une évaluation soit accordée à l’adéquation fonctionnelle (habituellement basé sur le style de fabrication et d'industrie). La seconde considération qui suit immédiatement est l'interopérabilité avec les autres applications et la gestion des données.

Oracle a une large approche d'entreprise au Lean qui inclut non seulement la fabrication et la chaîne logistique, mais d'autres fonctions comme la gestion des commandes, les achats, le développement des produits et la finance. En 1998, Oracle était le premier fournisseur majeur d'ERP à supporter le " flow manufacturing " comme une réflexion avancée sur l'implémentation Lean. Oracle reprend les principes Lean de la fabrication et les applique à travers toute l'entreprise. Oracle reconnaît que la fabrication est rarement chargée de façon uniforme et offre certains de ses outils de planification de style ERP pour aider à réduire les pointes.

Les modules logiciels spécifiques Oracle pour une fabrication Lean incluent:

• la conception et l'équilibrage de ligne (Graphical Line Designer, Mixed Model Map) inclut les aspects qui supportent la cartographie du flux de valorisation.

• L’Ordonnancement et le Séquencement (Self Service Sequencing, Line Scheduling Workbench)

• Exécution de Flux (Flow Execution Workstation, Workorderless Completions)

Planification et Exécution Kanban (Graphical Kanban Workbench)

Kanban est disponible pour la planification et exécution de matières. Ceci inclut un mouvement interne et externe des matières. Un client majeur utilisant la solution Kanban d'Oracle a réalisé une réduction 23 pour cent des stock et de 66 pour cent des transactions fournisseur, de l'activité de réception et des emplacements de stocks gérés. Un autre a réduit les stocks d’en-cours de 25 pour cent. Les deux clients constatent les bénéfices du Lean Manufacturing avec un système de Kanban et que la solution d’Oracle fonctionne.

Oracle a une bonne offre Lean pour les utilisateurs de l'application ERP d'Oracle. Il est recommandé aux utilisateurs de réfléchir sur leur "point de découplage client" c’est-à-dire la transition entre le système de gestion de production tiré conduit par demande (Kanban) et un système poussé, géré par la planification des matières (prévision). Ceci varie selon le style de fabrication et le degré d'implémentation du programme Lean du client. Chaque fabricant aura une situation unique, et des conseils de la part d'Oracle sur leur stratégie seraient bénéfiques.

 

12/8/2005 - 7382 ITA Group d'ITA Holdings Devient Wizcon Systems

ITA Holdings, Inc. (précédemment Axeda Systems Inc.) a annoncé que, suite à la vente de ses actifs dans la gestion de relation de dispositifs (DRM) à Axeda Corporation, ses filiales en France, en Hollande, au Royaume Uni et en Israël (collectivement désignés sous le nom solutions IT pour l'Automation ou ITA Group) seront gérés comme unité autonome de gestion appelée Wizcon Systems. Wizcon Systems développe et vend la ligne des produits Wizcon Supervisor (précédemment Axeda Supervisor) aux marchés industriels mondiaux de l'automation.

Wizcon Systems SAS a son siège social près de Lyon, France, où l'unité de gestion mène déjà toutes ses activités mondiales de vente, marketing, support et R&D. La nouvelle entreprise continuera à investir dans les activités de base de Wizcon et ses offres complémentaires.

 

12/8/2005 -  7386 Open Applications Group et ISA-SP95 Annoncent l'Intention de Converger les Normes

Travaillant en tant qu'élément de l'Initiative OpenO&M, Open Applications Group et ISA-SP95 ont annoncé leur intention de faire converger les normes pour l'interopérabilité de fabrication. Les groupes collaborent pour le développement de normes d'intégration pour les fabrications process, discrètes, et hybrides. ISA-SP95 a début cet effort en incluant une partie de la norme OAGIS dans sa norme ANSI/ISA-95 Part 5 - Business to Manufacturing Transactions, qui sera bientôt publiée.

Les détails et la synchronisation des efforts de convergence sont à l’étude et les détails seront annoncés à mesure qu'ils seront développés.

Commentaire de Bob Mick, ARC Advisory Group, " l'interopérabilité dans le domaine plant to business (P2B) a été ignoré pendant des années, l’ISA et l’OAGi seules s’adressant aux travaux normatifs nécessaires pour traiter ce problème. Une toute petite fraction du travail a été faite et un alignement entre ces deux organismes est un des événements les plus significatifs attendus dans ce secteur. L'alignement d'ISA-95 part 5 avec OAGIS a servi de pilote et a montré que l'alignement peut accélérer le prcessus de développement des normes. Ce dont nous avons maintenant besoin est que les utilisateurs avancent et aident l’ISA et l’OAGi à élaborer un alignement plus profond pour réaliser une véritable interopérabilité P2B."

 

12/16/2005 - 7405 Briefing: Logiciels Logistiques

Par Steve Banker et Adrian Gonzalez, ARC Advisory Group

ARC s’est entretenu ce mois-ci avec trois entreprises proposant des types de solutions logistique différentes, mais en rapport: C3 solutions, ILOG, et Descartes Systems Group. C3 est principalement connu comme un fournisseur de pointe des Systèmes de Gestion de Dépôt (YMS) c'est-à-dire des solutions qui gèrent les portes, les quais, les dépôts, les remorques, les tracteurs et les chauffeurs. C3 mentionnait que si un prospect a 10 "aiguilleurs" ou plus (les gardiens de dépôts qui gèrent le flux des camions et des remorques) ils peuvent offrir un retour sur investissement en un an ou moins simplement en réduisant le nombre d'aiguilleurs gérant le dépôt. De plus, les entreprises avec des quais croisés et des opérations de flux traversants et/ou qui gèrent des livraisons sensibles par rapport au temps (par exemple la denrée périssable) peuvent également tirer une grande valeur d'un YMS.

Pourtant, C3 remarque qu'un YMS robuste doit faire plus que seulement gérer un dépôt; il devrait considérer une perspective de flux du site, coordonnant les activités avec l'entrepôt. Les portes d'arrivée des quais sont un point clé d'asphyxie pour beaucoup d'entrepôts. Une différence majeure entre C3 et les fournisseurs de Systèmes de Gestion d'Entrepôt (WMS) qui offrent YMS est leur capacité à gérer plus dynamiquement les portes de quai. Si les camionneurs se présentaient de façon fiable au moment où ils sont programmés, la gestion de ce processus serait facile. Mais malgré des solutions de planification de porte de quai basées internet et des indicateurs des transporteurs pour mesurer et ficher les perfomances, certains camions arriveront toujours plus tôt, et d’autres tard. En conséquence, la planification dégénère et les gestionnaires sont forcés de prendre des décisions "sur le champs" non optimales pour la séquence de déchargement. C3 construit une planification dynamique de dépôt basé sur la technologie d'agent. ARC trouve la technologie d'agent très intrigante pour résoudre les problèmes opérationnels dans les environnements dynamiques, nous continuerons à surveiller les progrès de C3 dans ce secteur.

ILOG nous a fourni une mise à jour de l'entreprise et de ses solutions, avec une considération particulière sur leurs applications pour le Transport (ILOG Transport PowerOps) et la fabrication (ILOG Plant PowerOps). Bien que dans le passé ILOG ait dérivé la plupart de ses revenus avec les moteurs d'optimisation aux fournisseurs de logiciel, plus que la moitié de leurs revenus viennent aujourd'hui des engagements sur mesure avec des utilisateurs (qui ont des problèmes complexes non solubles par les solutions disponibles) ou par ces nouvelles applications. Nous avons eu une démonstration de ces applications, qui ne fonctionnent pas simplement comme des moteurs "boîte noire" - entrée des données, sortie de la solution optimale - mais comme des solutions qui permettent aux gestionnaires de simuler des procédés et des scénarios « what-if ». Par exemple, des applications permettent de comprendre mieux quel impact le resserrement ou la détente des contraintes aura sur les coûts, les niveaux de service et les autres Indicateurs Clés de la Performance. Bien que difficile à décrire en quelques phrases, la force de cette fonctionnalité pour améliorer la prise de décision est évidente.

Comme avec la solution C3 qui est vraiment plus vaste que la gestion de dépôt, la solution de Transport PowerOps d'ILOG est plus vaste que ce que son nom implique. D'une perspective TMS, la solution offre une variété de capabilités de transports, comprenant la consolidation de la charge, le groupement, le cross-docking, la sélection et le mode de transport, la planification et le séquence de routage. Mais la solution modélise également les contraintes de manipulation des matières et de l'entrepôt (par exemple portes de quai, remorques, élévateurs à fourche, travail) pour réduire la congestion du dépôt et de l'entrepôt. En resumé, la solution prend une perspective "plus intégrée" qui s'étend au-delà du transport et à l'intérieur de l'entrepôt et du dépôt.

Le briefing Descartes concernait leur solution de Descartes Reservations qui permet aux clients finaux ou aux agents de programmer des collectes et des livraisons en ligne. Les entreprises de livraison à domicile (par exemple épicerie, meubles), les services de terrain (par exemple les utilités), et les B-to-B (par exemple matériaux de construction) sont les cibles primaires. Un différentiateur principal pour la solution est son approche dynamique et itérative de la création et de l’assignation de l’itinéraire. À la différence des solutions traditionnelles qui exécutent une optimisation en batch à la fin d'une période de commande, Reservations assigne les commandes aux itinéraires alors qu'elles parviennent et met à jour en permanence le plan d'itinéraire. La solution utilise également des adresses réelles (par opposition aux codes postaux) pour créer les itinéraires, et les temps réels de livraison par commande et les tailles de commande réelles plutôt que des moyennes. Le résultat net est une densité de livraison améliorée et une meilleure adhérence aux fenêtres de temps (qui peuvent être aussi rapprochés qu’une heure).

Reservations n'est pas une nouvelle solution pour Descartes. L'entreprise l'offre depuis plusieurs années, et elle est utilisée par des clients comme Ocado, un épicier en ligne basé aux Royaume Unis. Alors quoi de neuf? Une meilleure intégration avec le reste de la suite de produits Descartes et un scalabilité améliorée par le Système d’Exploitation de Réseau Logistique Descartes, une plateforme orientée service qui est commune à toutes les solutions Descartes. Descartes offre également un outil de modélisation stratégique (Analyzer) qui simule l'activité de la commande client et utilise des algorithmes de cheminement pour construire et optimiser les itinéraires. Il aide les utilisateurs à déterminer l'infrastructure et les ressources requises pour satisfaire les niveaux d'engagements de service, aussi bien que de comprendre mieux la compensation entre les coûts de distribution et les offres de niveaux de service.


4. Acquisitions & Partenariats :

12/6/2005 - 7374 Honeywell Complete l'Acquisition d'UOP LLC

Honeywell a annoncé son acquisition de 50 pour cent des intérêts dans UOP LLC auparavant détenus indirectement par Union Carbide Corporation, une filiale à 100% de Dow Chemical Company, donnant à Honeywell la pleine propriété de l'entité. UOP, un fournisseur international majeur et bailleur de licence de technologies de process, de catalyseurs, d'usines de process et de services de conseil aux industries de raffinage de pétrole, de pétrochimie et de transformation de gaz, appartient à présent au portefeuille d’entreprises de Matières de Spécialité de Honeywell.

 

12/8/2005 - 7380 ABB Vend son Affaire de Simulation de Formation d'Opérateur

ABB a annoncé qu'il a accepte de vendre son affaire de simulation de formation d'opérateur à Société De Réalisations En Systémique Industrielle (RSI), une filiale d'IFP investissements. L'entreprise d'ABB est situé à Houston, Texas.

RSI est un fournisseur majeur de produits et services de simulation comprenant la simulation de formation d'opérateur aux industries de pétrole et de gaz, traitement d'hydrocarbure et produits pétrochimiques. Ses bureaux et son centre d'ingénierie sont situés en France et en Chine, et il envisage d'établir un centre d'ingénierie à Houston, Texas.

La transaction devrait être conclue au premier trimestre 2006. Aucune des entreprises n'a révélé le montant de la transaction.

 

12/8/2005 - 7381 Epicor Annonce l'Acquisition de CRS Retail Systems

Epicor Software Corporation, un fournisseur majeur de solutions logicielles d'entreprise, a annoncé qu'il a complété l'acquisition de CRS Retail Systems basé à Newburgh, New York, par une transaction au comptant d’approximativement $121 millions. Epicor financera la transaction en utilisant les facilités de crédit existantes et ses disponibilités en argent liquide. CRS a été acheté à d'Accel-KKR, une société de placement privée focalisée sur la technologie.

L'acquisition de CRS, le premier fournisseur de logiciel de solutions de commercialisation et du point de vente (POS) à l'industrie du commerce de détail étend la position d'Epicor comme le fournisseur leader des solutions complètes d'entreprise à inclure le secteur du détail. CRS sert actuellement approximativement 140 clients mondialement, dont 15 des 100 principaux détaillants de spécialité. L'acquisition devrait entrainer un accroissement des bénéfices par action d’Epicor dès 2006 et fournir des revenus incrémentaux d'approximativement $70 millions pour l'année finissant le 31 décembre 2006.

 

12/16/2005 - 7407 TCS et SAP Livrent des Solutions de Fabrication Adaptative

Tata Consultancy Services Limited (TCS), une entreprise leader de services et conseil IT, a annoncée un partenariat global avec SAP AG pour livrer des solutions de fabrication adaptative utilisant SAP xApp d’Intégration et d’Intelligence de Fabrication (SAP XMII) et un ensemble composite d'applications TCS spécifiques par industrie. TCS a également annoncé que son outil logiciel pour l'intégration de l'information d'usine - qui formera la base pour ces composites - a été certifié "Powered by SAP NetWeaver."


5. Nouvelles des produits :

12/1/2005 - 7352 ClearOrbit Offre une Mise à Jour de la Suite basée Internet de Collaboration Globale de Fournisseur X.PC

ClearOrbit, un fournisseur leader de solutions logiciel temps réel d’exécution et de collaboration de la chaîne logistique, a annoncé la version 5.5 de sa Suite fortement améliorée Xtended Process Control (X.PC). En réponse aux demandes de sa base croissante de clients dans des secteurs multiples, y compris l'espace et la défense, le HiTec, les produits de consommation et les télécommunications, le nouveau X.Pc basé Internet de ClearOrbit a ajouté des capabilités pour permettre une collaboration sans couture parmi les fournisseurs, les fournisseurs 3PL, et les sous-traitants. Pour tout ERPy compris E-Business Suite d’Oracle et SAP R/3 -- l’architecture orientée service de X.PC fournit aux partenaires commerciaux l’automatisation des processus en prolongeant directement les fonctionnalités de l'ERP lors de la planification, des achats, de la production, le réapprovisionnement, et la livraison/accomplissement.

La nouvelle version de X.PC apporte des améliorations importantes avec de nouvelles capabilités d'impression à distance basées Internet pour les fournisseurs, leur permettant de générer rapidement des code à barres et des étiquettes RFID, ou un nouvel écran X.PC "Plan des priorités du programme maître" qui fournit aux acheteurs un emplacement unique où la demande et les capabilités peuvent être équilibrées. Les nouveaux assistants basés web de X.PC permettent aux nouveaux fournisseurs d'adopter rapidement ses fonctionnalités, sans un support externe coûteux. L'intégration Microsoft Office permet maintenant aux acheteurs et aux fournisseurs de travailler sur MS Excel, tandis que des "fenêtres de temps" configurables permettent aux acheteurs et aux fournisseurs de collaborer sur les planifications de la demande et des fournisseurs. Le support amélioré des articles hors stock permet la collaboration sur les articles directs (composants de stock utilisés dans des opérations de fabrication) et les biens indirects (dépenses non reflétées dans les stocks).

La version 5.5 de X.PC offre également des capabilités de rapport et d'alerte étendues, comme des rapports standards et des alertes communes telles que la « messagerie de livraison manquée » ou les "scorecards fournisseurs" pour pouvoir comparer les fournisseurs sur des indicateurs communs de performance. La mise en correspondance de la facture et la logique de validation construit dans X.PC réconcilie automatiquement les factures aux bon de réception attendus pour faciliter le processus d'approbation AP ; les fichiers joints dynamiques permettent aux acheteurs d'inclure des fichiers stockés dans le système ERP natif. Enfin, le nouvel écran de Livraison Rapide X.PC fournit une interface rapide pour réduire le temps nécessaire pour procéder aux expéditions en partance.

 

12/2/2005 - 7361 Citect Lance Ampla V2.2

Citect, une des plus grandes entreprises mondiales indépendantes de logiciel d'intelligence en temps réel, a annoncé le lancement d'Ampla V2.2. La dernière version V2.2du Systèmes d'Exécution de Production (MES) de Citect inclut une interopérabilité production - gestion améliorée, de nouveaux dispositifs de gestion de recette d'entreprise et une fonctionnalité de suivi amélioré.

L'interopérabilité améliorée de production - gestion d'Ampla V2.2 permet d'intégrer facilement Ampla avec des Systèmes de Planification de Ressource d'Entreprise (ERP) utilisant la norme Business to Manufacturing Markup Language (B2MML) internationalement acceptée. La production réelle, la maintenance et d'autres données peuvent être automatiquement capturées et remontées vers les systèmes d'entreprise.

Commentaire de Craig Resnick, ARC Advisory Group, "l'adoption de B2MML comme approche pour intégrer les applications de fabrication est très importante. ARC est un grand partisan de l'interopérabilité et de l'adoption de B2MML, qui est critique pour les fabricants cherchant à réaliser la gestion de performance en temps réel. ARC est satisfait que Citect ait ajouté ce dispositif à Ampla Version 2.2 et recommande que les fabricants étudient les produits qui adoptent le B2MML comme critère important du choix de produit."

 

12/2/2005 - 7358 Schneider Electric Annonce un Nouveau MCC avec Connectivité Ethernet

Schneider Electric annonce le nouveau centre intelligent de contrôle de moteur (iMCC) Model 6 qui offre une surveillance et un contrôle à distance en temps réel des fonctions moteur des installations industrielles. L'accès à l'information est fourni par l'architecture Transparent Ready de Schneider Electric, qui permet d'optimiser l'utilisation des équipements, d’augmenter la fiabilité et de réduire les coûts énergétiques. Avec la communication intégrées Transparent Ready, les relais de surcharge Motor Logic Plus II permettent de surveiller ou contrôler les fonctions de moteur à distance au niveau IHM/supervision. L'information en temps réel fournit également l'accès immédiat au personnel de maintenance aux alarmes et à l'identification des problèmes potentiels avant qu'ils ne deviennent plus graves, en isolant rapidement le lieu de problème.

 

12/4/2005 - 7364 Zarpac Lance la version 7.0 de ZPI avec des Outils P&G

Zarpac a officiellement lancé la version 7.0 du logiciel d'amélioration de performance ZPI (index de performance Zarpac) pour des lignes d'emballage. ZPI intègre des outils analytiques avancés, développé et validés par Proctor & Gamble, qui permettent d'adopter une approche proactive à la gestion OEE de la chaîne de production. Cette solution intégrée permet aux utilisateurs ZPI de déployer une approche supérieure à l'amélioration de performance de ligne qui fournit des conseils au personnel d'atelier de production.

Le système amélioré d'architecture ouverte ZPI consiste en un système unique d’amélioration focalisé sur les temps de marche qui guide l'utilisateur pour piloter la performance des lignes d'emballage, réduire les dépenses de fonctionnement, et finalement, accroître la rentabilité.

ZPI avec les dispositifs avancés d'Outils P&G se caractérise par :

• Combattre l'inefficacité de machine avec l'Outil Récapitulatif de Perte de Production, qui permet de placer des cibles à court et à long terme basées sur des données collectées.

• Utiliser les algorithmes puissants développés par P&G et Los Alamos Labs pour déterminer les décalages véritables du système basés sur le temps moyen entre pannes et le temps moyen de réparation, donnant aux utilisateurs la capacité d'évaluer l'efficacité des efforts d'amélioration de performance.

• L'outil exclusif d'Evaluation de Vitesse d'Equipement aide à équilibrer les vitesses des équipements, résultant en des temps de marche plus longs et moins d'arrêts et pannes mineurs.

Analyser la nature concurrentielle des défaillances pour trouver les temps d'arrêt véritables et de simuler les résultats des réparations potentielles à l'aide de l’outil innovateur d'Analyse des Causes Concurrentes.

Commentaire de Sal Spada, ARC Advisory Group, "ZPI crée une révolution culturelle dans la manière dont les opérations d'emballage gèrent la performance de ligne. La notion traditionnelle des programmes de maintenance fixes et la réduction du temps d'arrêt au minimum deviendra effectivement un anachronisme. Avec les indicateurs avancés de P&G, les gestionnaires d’exploitation pourront mettre l'intelligence en temps réel directement entre les mains des opérateurs de production. L'effet net est une approche cohérente à l'utilisation croissante des machine à travers l'usine."

 

12/6/2005 - 7376 Wonderware Lance La Nouvelle Application Industrielle

Wonderware, une unité d'Invensys Systems Inc., a annoncé la livraison de la version 2.1 de la plateforme Industrial Application Server d’information et automation d’usine, augmentant les capabilités de la technologie ArchestrA de base. Industrial Application Server 2.1 fournit de nouveaux dispositifs qui permettent aux développeurs d'applications, intégrateurs de système et professionnels IT de construire des IHM, SCADA et des solutions de gestion de production et de performance puissantes qui offriraient jusqu'à 70 pour cent d'économie en coûts totaux du cycle de vie. Il inclut également de multiples améliorations de productivité d'ingénierie comme une nouvelle gabarit d'objet défini par l'utilisateur, des capabilités de filtrage d'alarmes avancées et un environnement intuitif pour parcourir l'historique.

 

12/13/2005 - 7394 Apriso Corporation Annonce FlexNet Version 9.3

Apriso Corporation annonce la disponibilité de FlexNet Version 9.3. Cette mise à jour devrait aider les professionnels de la fabrication et de la logistique à répondre aux défis prévus et non prévus dans leurs opérations avec une plus grande agilité et confiance, pour prévoir ainsi les événements et acquérir un avantage compétitif.

FlexNet 9.3 a été construit pour une fabrication adaptative - une stratégie émergeante conduite par les systèmes d'exécution d'opérations qui fournissent la flexibilité, la visibilité et l'intégration nécessaires pour supporter les exigences économiques constamment changeantes. Les résultats sont une efficacité, une qualité et une réactivité optimales, qui peuvent se traduire en une plus grande profitabilité et satisfaction client.

Commentaire de Greg Gorbach, ARC Advisory Group, "Les organismes de fabrication sentent directement une nouvelle pression sur leurs opérations venant de différentes directions. Les exigences d'un marché dynamique, les besoins accrus de conformité, les opérations de fabrication plus largement distribuées, l'innovation rapide des produits, la fabrication Lean, et la transition prochaine vers la nouvelle technologie y contribuent. Ceux qui peuvent réagir plus rapidement que leurs concurrents à l'évolution du marché peuvent adapter leurs processus pour tirer profit de ces évolutions, et auront une avantage concurrentiel."

 

12/14/2005 - 7397 Tagsys présente sa méthodologie de déploiement des solutions RFID

Tagsys, un acteur global dans les infrastructures RFID au niveau de l’article, annonce une méthodologie pour aider les clients à évaluer, concevoir et déployer une infrastructure évolutive de suivi de leurs produits par RFID, offrant les niveaux de performance et de fiabilité Six Sigma. P3: e-Xecute RFID est une approche consultative définissant pas à pas le plan de déploiement d’un projet RFID depuis les lignes de production chez le client, et couvrant l’intégralité de la chaîne logistique. S’appuyant sur les meilleures pratiques développées par Tagsys et l’ensemble des brevets dont elle est propriétaire, la méthodologie baptisée P3: e-Xecute RFID permet à ses clients de passer, en l’espace de seulement trois mois, de la phase de conception à la phase de mise en œuvre d’une infrastructure RFID totalement intégrée.

Exemple de mise en œuvre dans le secteur pharmaceutique

La phase P1 (Analyse des besoins) commence par l’analyse de la situation du client. Les ingénieurs et consultants de Tagsys évaluent l’étendue des besoins fonctionnels auxquels le projet devra répondre. Un client peut par exemple exiger une précision des taux de lecture de l’ordre de 99,9999% pour des unités de produits liquides concentrées dans peu d’espace et pour lesquelles il existe différentes UGS (unité de gestion des stocks). Compte tenu de ces besoins, Tagsys va définir les spécifications du produit aptes à les satisfaire ainsi que les besoins liés à son intégration avec les systèmes déjà en place chez le client.

À l’issue de la phase P1, l’analyse qui aura été faite de la situation et des besoins du client lui sera remise ainsi que des recommandations concernant les étiquettes et lecteurs RFID. Ces recommandations indiqueront les protocoles de communication et fréquences préconisés, les tailles et formes des étiquettes RFID, les fonctionnalités de lecture et d’écriture, les lecteurs, les antennes et les interfaces RFID.

Au cours de la phase P2 (Test du concept en production), Tagsys va concevoir une infrastructure RFID et tester sa mise en œuvre sur les lignes d’emballage, de production et de fabrication du client. Tagsys va ensuite collaborer avec le client pour déterminer l’emplacement des étiquettes, que ce soit sous la forme d’étiquettes transformées ou d’étiquettes intégrées dans l’emballage. L’étiquette peut être intégrée dans une bouteille en verre ou en plastique ou bien encore dans les bouchons de sécurité des flacons de médicaments.

Par ailleurs, Tagsys analyse les informations qui sont stockées dans l’étiquette et fait des recommandations à ce sujet. Enfin, Tagsys procède à des tests exhaustifs au travers d’une modélisation du processus de production et d’essais en laboratoire de façon à reproduire des scénarios de mise en place réelle dans le cadre desquels sont testées toutes les interactions critiques d’un bout à l’autre de la chaîne logistique et qui permettent de résoudre les problèmes avant le déploiement définitif du système. À l’issue de cette phase, Tagsys remet au client une analyse de faisabilité de même qu’un schéma fonctionnel du système spécifiant les étiquettes et stations RFID utilisées, les besoins en termes d’interfaces et les règles de gestion.

Lors de la dernière phase P3 (Mise en production) Tagsys active le système sur site, là où se trouvent les installations du client. Cette phase englobe l’installation du matériel RFID et l’intégration de la solution sur les lignes de production existantes. Tagsys effectue un test de bout en bout de l‘intégration et certifie que les lignes sont prêtes pour une mise en œuvre réelle de la solution.

 

12/14/2005 - 7402 Intentia Lance la Nouvelle Solution OneBox ERP pour le Marché SME

Intentia, un fournisseur global de solutions d'entreprise pour les industries de fabrication, de distribution et de maintenance, a annoncé la disponibilité d'Intentia OneBox, une initiative qui fournit la solution ERP d'Intentia basée sur Java sur un serveur d'IBM i5. Cette offre est destinée à répondre aux budgets et aux exigences des clients qui ont jusqu'à 50 utilisateurs.

Comparé aux solutions ERP basé sur Windows, Intentia OneBox offre la capacité de simplifier significativement l'administration du système et la maintenance applicative, d’améliorer la sécurité, et de réduire le nombre de serveurs requis pour faire fonctionner cette solution complète ERP.

 

12/15/2005 - 7401 ICS Triplex ISaGRAF Lance ISaGRAF 5.0

ICS Triplex ISaGRAF annonce le lancement officiel d'ISaGRAF 5.0, le logiciel d'automation conforme aux normes industrielles IEC 61131 et IEC 61499. Ce logiciel est composé d'un ensemble de nouveaux dispositifs qui promettent de changer la manière dont les systèmes de contrôle sont construits. ISaGRAF adresse les exigences d'une grande variété d'applications et besoins spécifiques du marché, fournissant en même temps un système de licence flexible, la capacité de brand-label, et l'intégration et l’encryptage d'une compétence centrale pour protéger la propriété intellectuelle.

Développé par la Commission Electrotechnique Internationale (IEC), l’IEC 61499 présente des directives pour l'usage des blocs fonction dans les systèmes distribués de processus industriel, de mesure et de contrôle. Cette norme émergeante fournit un certain nombre d'avantages comprenant: la régulation des flux de contrôle des décisions pour un système de contrôle distribué interactif, assurer la cohérence des données ; fournir des moyens pour assurer une opération synchrone entre les dispositifs; éliminant le besoin de m écanismes de synchronisation séparés; et facilitant le développement et la maintenance de systèmes de contrôle robustes.

L’IEC 61499 a également la capacité d'encapsuler des fonctionnalités d'automation de façon à permettre aux constructeurs de machine de créer des blocs fonction IEC 61499 pour différents composants de la machine et ensuite de les assembler simplement pour obtenir l'opération désirée. Elle offre les avantages d'une programmation orientée objet dans un environnement accessible aux ingénieurs d'automation. En créant un système d'automation, on commence traditionnellement par étudier les applications individuelles de contrôle et on détermine ensuite comment elles interagissent.

Sous ISaGRAF 5.0, bien que la même méthodologie puisse être utilisée pour définir le comportement local des dispositifs de contrôle, on définit des diagrammes globaux en utilisant l'environnement IEC 61499 utilisant les blocs fonction pour réguler le comportement des dispositifs qui coopèrent. En fait, en utilisant la norme IEC 61499, on peut concevoir des applications distribuées sur des ressources multiples et à travers des dispositifs multiples (connus comme Configs sous IEC 61131). Ces applications sont régulées par des diagrammes de blocs fonctions IEC 61499 et leur collaboration est clairement définie. Les interactions entre les dispositifs sont automatiquement régulées et synchronisées par les diagrammes de blocs fonctions IEC 61499, plutôt que par des algorithmes manuellement implémentés. Les dispositifs pourraient être des APIs, des microcontrôleurs ou une instrumentation intelligente de terrain telle que des débitmètres ou des vannes.

 

GE Fanuc Automation lance Proficy™ Machine Edition Version 5.50

La nouvelle version comprend la programmation FBD (Function Block Diagram) pour automates PACSystems®, ce qui réduit les temps de développement d'applications ainsi que les délais de mise sur le marché pour les OEM

 

12/15/2005 GE Fanuc Automation lance Proficy™ Machine Edition Version 5.50

Echternach, Luxembourg - GE Fanuc Automation lance Proficy™ Machine Edition Version 5.50, une nouvelle version de son environnement universel de développement déjà primé par l’industrie et conçu pour la programmation, la configuration et le diagnostic de toute la gamme d’automates programmables GE Fanuc. Doté de fonctions de programmation symbolique orientée « variables », d’une bibliothèque d’outils pour les codes réutilisables et d’un mode de simulation pour un dépannage en ligne plus efficace, Proficy Machine Edition est un environnement convivial offrant une plus grande flexibilité de conception ainsi qu’une efficacité technique et une productivité accrues.

GE Fanuc Proficy Machine Edition 5.50 comprend la programmation FBD conforme IEC 61131-3 et la fonction de configuration symbolique de variables d’entrées/sorties pour la famille d’automates programmables industriels PACSystems®. Ces nouvelles fonctionnalités permettent des temps de développement d’applications plus courts - ce qui réduit les délais de mise sur le marché pour les OEM -, un mode de contrôle offrant une interface « look and do not touch » avec l’application qui est en cours d’exécution et une nouvelle interface utilisateur conviviale facilitant l’utilisation du système.

Proficy Machine Edition offre des outils de configuration, programmation, maintenance et mise en service, le tout, dans un environnement de développement intégré. Les délais de fabrication des constructeurs de machines sont optimisés grâce à une interface utilisateur commune, une base de données unique orientée « objets », des fonctionnalités « glisser-déposer » simples d’utilisation et des options de gestion d’objets.

En outre, grâce à son architecture ouverte, ce puissant logiciel peut être facilement et rapidement intégré à n’importe quelle infrastructure existante.

Avec l’ajout du langage de programmation FBD, de nouvelles possibilités s’offrent à l’utilisateur qui peut profiter de l’architecture de blocs fonctionnels et de la programmation symbolique orientée « variables » du PACSystems pour créer des bibliothèques de blocs fonctionnels afin de les réutiliser ultérieurement pour accélérer les délais de déploiement des applications. Des blocs fonctionnels définissables par l’utilisateur permettent également au programmeur de créer des fonctions automate personnalisées ainsi que des blocs fonctionnels spécialement adaptés à ses besoins. La puissante architecture de blocs fonctionnels du PACSystems permet aux utilisateurs de combiner des blocs LD (Ladder Diagram), FBD, Texte Structuré (Structured Text) et C, selon les besoins, pour chaque partie de leurs applications, et de générer des blocs de création d’application sous forme de blocs fonctionnels définissables par l’utilisateur dans n’importe quel langage de programmation IEC 61131-3 disponible.

Proficy Machine Edition permet le stockage de fichiers utilisateur automate dans PACSystems. Il permet à l’OEM de stocker de la documentation (n’importe quel fichier) dans la mémoire de l’automate qui peut être également copiée dans la mémoire Flash intégrée. Ceci élimine les copies papier ou électroniques dans l’armoire de commande, susceptibles d’être perdues ou endommagées. L’utilisateur a également la certitude que les informations machine sont correctes, puisqu’elles ne peuvent pas être confondues. Un technicien de maintenance qui arrive sur une machine située à un emplacement distant est également assuré d’avoir toutes les informations nécessaires au débogage ou diagnostic du système.

 

 


6. Etudes ARC :

TENDANCES DE MARCHÉ ET DE TECHNOLOGIE: Pour une liste de toutes nos recherches:http://www.arcweb.com/Research/studylisting.asp

477 CROISSANCE GLOBAL MOYENNE DE 6% DU MARCHÉ SNCC JUSQU'À 2009

On prévoit que les revenus du marché pour la partie matérielle des systèmes numériques de contrôle-commande (SNCC) devraient croitre à un rythme annuel moyen de plus de 4 pour cent jusqu'à 2009. Ceci consistue un nouveau départ après le déclin observé sur le marché du matériel ces dernières années.

Pour plus d’informations : http://www.arcweb.com/Community/arcnews/arcnews.asp?ID=477

476 L'ARCHITECTURE POUR L'ENTREPRISE DE FABRICATION DE NOUVELLE GÉNÉRATION

Une architecture d'entreprise qui s’adapte aux opérations courantes et futures d'une entreprise a besoin d'être établie sur des méthodes et des processus collaboratifs permis par une interopérabilité basée sur les normes. Une fonction primaire des Systèmes Collaboratif d'Automation Discrète (CDAS) est de définir la vision de l'usine du futur.

Pour plus d’informations : http://www.arcweb.com/Community/arcnews/arcnews.asp?ID=476

475 LE MARCHE MONDIAL D'EXÉCUTION DE LA CHAÎNE LOGISTIQUE DOIT CROITRE DE PLUS DE 9% ANNUELLEMENT

Les Solutions d'Exécution de la Chaîne Logistique(SCE) sont des systèmes en temps réel qui gèrent les opérations de la chaîne logistique. La croissance de ce marché est conduite par la demande des applications de gestion de la production en temps réel plus que par celle des applications logistiques.

Pour plus d’informations : http://www.arcweb.com/community/arcnews/arcnews.asp?ID=475

474 LA CPM POUR LE MARCHÉ DES PROCESSUS DE FABRICATION DOIT CROITRE DE PRESQUE 12% ANNUELLEMENT

On prévoit que le marché des Solutions de Gestion Collaborative de la Production (CPM) pour la fabrication de processus va croitre de presque 12% annuellement au cours des cinq prochaines années. Pour réaliser des niveaux plus élevés de performance, les usines adoptent des solutions CPM qui relient mieux les opérations de fabrication avec les objectifs d'entreprise.

Pour plus d’informations : http://www.arcweb.com/Community/arcnews/arcnews.asp?ID=474

472 LE MARCHÉ MONDIAL DES SYSTÈME D'AUTOMATION DE BATIMENT VA DEPASSER LES $25 MILLIARDS

Le marché des systèmes d'automation de bâtiment (BAS) continue à croître à un taux régulier dans les pays développés et en voie de développement. Les sociétés dans les pays développés investissent dans des solutions BAS pour supporter une gestion stratégique des actif immobiliers existants tandis que les entreprises dans les pays en voie de développement continuent à construire de nouveaux bâtiments commerciaux et industriels ultras modernes.

Pour plus d’informations : http://www.arcweb.com/community/arcnews/arcnews.asp?ID=472

468 LA VISIBILITÉ ET LE CONTRÔLE DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE TIRENT LA CROISSANCE DU MARCHÉ TMS

Le besoin d’une meilleure visibilité et contrôle de la performance financière est un des facteurs contribuant à la croissance du marché des Systèmes de Gestion de Transport (TMS). Les CFOs sont de mieux en mieux instruit sur le rôle et l'impact de la logistique sur la performance financière, conduits en partie par la nécessité de se conformer à l'Act Sarbanes-Oxley (SOA).

Pour plus d’informations : http://www.arcweb.com/community/arcnews/arcnews.asp?ID=468